Trapania pallida

Trapania pallida

Trapanie blanche

   Trapania pallida est un nudibranche qui mesure jusqu'à 15 mm de long. Son corps blanc translucide est allongé et son peid effilé se termine en pointe. La tête est munie de deux longs tentacules oraux ainsi que de deux tentacules propodiaux tournés vers l'arrière. Au-dessus, se dressent deux longs rhinophores à lamelles. Plus en arrière, un court panache branchial composé de trois branchies plumeuse se déploie. Une paire de papilles recourbées en arrière encadre les rhinophores et le panache branchial. Des tâches blanc opaque soulignent les extrémités des tentacules, rhinophores, branchies ainsi que la pointe postérieure du pied. La trapanie blanche se nourrit d'entoproctes qui couvrent les éponges, les hydraires ou les bryozoaires des zones rocheuses.
Trapania pallida se rencontre entre 10 et 20 mètres de profondeur en Atlantique nord-ouest du nord des Iles britanniques jusqu'en Espagne.

Classification

 (source: European Register of Marine Species)

  • Mollusca [Embranchement]    Pour en savoir plus: Présentation des Mollusques
  • Conchifera [Sous-embranchement]
  • Gastropoda [Classe]    Pour en savoir plus: Présentation des Gastéropodes
  • Heterobranchia [Sous-classe]
  • Opisthobranchia [Infra-classe]
  • Nudibranchia [Ordre]
  • Doridoidea [Super-famille]
  • Goniodorididae [Famille]
  • Trapania pallida Kress, 1968

Glossaire de la page


Rhinophores : organes olfactifs ayant l'allure de petites antennes et situées sur la tête.
Tentacules propodiaux : excroissances tentaculaires à l'avant du pied.
Papilles : excroissances tactiles et/ou sensitives.
Entoproctes : synonyme kamptozoaire. Petits animaux marins sessiles et coloniaux, pédonculés, portant un calice, munis d'une couronne tentaculaires et auparavant classés avec les bryozoaires.
(pour consulter d'autres termes : accéder au glossaire)

Auteurs


Photographie du haut :
© Christophe Moreau. Publiée avec son aimable autorisation : 
Trapania pallida, Ile de Groix, Bretagne sud, Ouest de la France. Profondeur 10 mètres.
Texte :  Anne Bay-Nouailhat © 2008-2017.
Sites internet et ouvrages de référence : Consulter la bibliographie


Comment citer cette page dans vos publications


Bay-Nouailhat A., novembre 2008, Description de Trapania pallida, [En ligne] http://www.mer-littoral.org/14/trapania-pallida.php, consultée le 30 mai 2017.
Voir aussi : A propos de la rédaction du site Mer et littoral .