Accueil

Les Nudibranches

Les limaces de mer

Temps de lecture : 5 à 7 mn

Difficulté

31 janvier 2022

Partager

Les nudibranches sont des animaux aux formes variées et aux couleurs exubérantes qui suscitent un engouement chez de nombreux biologistes mais également dans la communauté des plongeurs et photographes sous-marins. Des plongées-safaris sont régulièrement organisées dans le monde entier pour observer et photographier les nudibranches in situ.

Les nudibranches (du grec nudi=nu et branchia=branchie) sont des mollusques exclusivement marins et dépourvus de coquille qui présentent généralement, en bouquet ou en groupes, des branchies visibles sur leur face dorsale. On les appelle communément limaces de mer pour leur (légère) ressemblance avec les limaces terrestres bien qu'elles n'aient pas de parenté directe.
On recense actuellement plus de 2500 espèces (MollluscaBase 11-01-2022) de nudibranches réparties dans toutes les mers et océans du globe et sous toutes les latitudes, les eaux tropicales renfermant néanmoins la plus grande variété d'espèces. Leur taille varie de quelques millimètres à une soixantaine de centimètres de long pour les espèces géantes. Souvent toxiques, elles n'ont que peu de prédateurs (quelques poissons) et peuvent ainsi arborer des couleurs chatoyantes. Leur espérance de vie, souvent inféodée à celle des espèces quelles consomment, est relativement courte, de quelques semaines à un an.

Discodoris rosi, WBN

Discodoris rosi, WBN.

Alimentation et reproduction

Au-delà de leur belle et attirante apparence, les nudibranches disposent de nombreuses spécificités tant dans leurs modes d’alimentation et de reproduction que de défense face aux prédateurs potentiels.
Ils sont carnivores et présentent souvent une spécialisation alimentaire très poussée et parfois limitée à seulement une ou quelques espèces de proie parmi les éponges, cnidaires ou ascidies, organismes pouvant être toxiques pour nombre d'animaux. D’autres se nourrissent de bryozoaires ou encore de pontes de certaines limaces de mer.
Les nudibranches sont hermaphrodites : ovaires et testicules sont matures simultanément et les gamètes mâles et femelles sont échangées en même temps lors de l'accouplement. Leur organe reproducteur est toujours situé sur le côté droit et ils s'accouplent alors tête-bêche. Ils pondent des œufs. Les pontes regroupent des centaines voire des milliers d’œufs et forment de délicats rubans dont la taille, la disposition et la couleur est souvent caractéristique de chaque espèce. Elles sont généralement déposées lors de leur passage à proximité de leur nourriture et constituent un premier indice visible de leur présence.
Leur système de défense contre les prédateurs consiste souvent en la présence de glandes toxiques contenues dans le manteau. Certains après s'être nourrit, conservent les toxines des éponges ou encore concentrent les cellules urticantes des cnidaires devenant ainsi indigestes.

Polycera quadrilineata se nourissant de Bryozoaires, WBN

Polycera quadrilineata se nourissant de Bryozoaires, WBN.

Accouplement de Limacia clavigera, WBN

Accouplement de Limacia clavigera, WBN.

Ponte de Doris pseudoargus, WBN

Ponte de Doris pseudoargus, WBN.

Un peu de classification, la fin des Opisthobranches !

Les nudibranches étaient autrefois intégrés au groupe des opisthobranches (gastéropodes possédant les branchies à l'arrière du cœur) les séparant ainsi des prosobranches (gastéropodes à coquille possédant les branchies à l'avant du cœur) et des pulmonés (gastéropodes terrestres à poumon). Cette classification était basée sur le système respiratoire.
Dans la classification actuelle, basée sur le système nerveux (Bouchet et al 2017), les termes opisthobranche, prosobranche et pulmoné ont disparu. Les représentants des anciens groupes Opisthobranches et Pulmonés sont des gastéropodes euthyneuriens (du grec euthy- = droit et neura= nerf). Cela signifie qu'ils possèdent, à la différence des autres gastéropodes, un système nerveux non-croisé (ceci résultant d'une torsion-détorsion de leur masse viscérale au stade larvaire). Ils sont donc désormais réunis dans l'infra-classe des Euthyneura en compagnie des limaces à coquille (Acteon, ombrelles, lièvres de mer, élysies...) et des escargots et limaces terrestres.

Classification simplifiée des Euthyneura, WBN

Classification simplifiée des Euthyneura, WBN.

Morphologie des Nudipleura, nudibranches et berthelles

Les nudibranches (ordre des Nudibranchia) sont des animaux dépourvus de coquille. Ils possèdent un pied musclé couvert d'un manteau charnu. La tête porte une paire de rhinophores ou tentacules olfactifs avec à leur base une paire d'yeux. A l'avant une à plusieurs paires de tentacules ou palpes labiaux encadrent la bouche munie d'une radula (langue rapeuse). La partie dorsale porte des branchies ou des cérates. Les cérates jouent un triple rôle : respiratoire, digestif et défensif. En effet, c'est à leur extrémité que sont stockées les toxines et les cellules urticantes récupérées dans les proies que les nudibranches ingurgitent.
Les nudibranches peuvent être classés suivant quatre types morphologiques :
Type doridien : dos lisse ou avec des papilles et branchies plumeuses rétractiles disposées en cercle autour de l'anus sur la partie postérieure du dos. Rhinophores rétractiles et lamellés.
Type dendronotien : une rangée latérale de cérates branchues de chaque côté du dos. Rhinophores à extrémités branchues, rétractiles dans des fourreaux.
Type aeolidien : corps allongé. Cérates en groupes ou en bouquets couvrant toute la face dorsale. Rhinophores lisses ou lamellés, non-rétractiles.
Type arminien : corps charnu, face dorsale dépourvue de branchie et de cérates. Une rangée de branchies de chaque côté cachées entre le manteau et le pied. Rhinophores courts, réunis à la base. Tête munie d'un voile oral.
Les berthelles (ordre des Pleurobranchida) sont des limaces de mer à coquille interne ou sans coquille. Le corps est oval et charnu. elles ne possèdent qu'une seule branchie placée sur le côté droit entre le manteau et le pied. Les rhinophores sont enroulés et la tête possède à l'avant un vélum buccal et une paire de tentacules oraux. Ces animaux se nourrissent d'éponges, cnidaires ou ascidies.

Formes types de Ringipleura, WBN

Formes types de Nudipleura, WBN.

Auteurs

Texte : © Wilfried Bay-Nouailhat, Anne Bay-Nouailhat © 2022.
Photographies : © Wilfried Bay-Nouailhat. Publiées avec son aimable autorisation.
Illustrations : © Wilfried Bay-Nouailhat. Publiées avec son aimable autorisation.

Comment citer cette page

Bay-Nouailhat W., Bay-Nouailhat A., janvier 2022, Présentation des Gastéropodes Nudibranches, [En ligne] https://www.mer-littoral.org/14/mollusques4.php, consultée le 2 octobre 2022.

Les auteurs

Photographie de Wilfried Bay-Nouailhat

Wilfried Bay-Nouailhat

Plongeur - Naturaliste
Photographe Sous-Marin

Photographie de Anne Bay-Nouailhat

Anne Bay-Nouailhat

Chargée d’études en environnement marin
Plongeuse professionnelle - Naturaliste

Revenir en haut de la page

© Mer et littoral 2004-2022 - All rights reserved

Les textes et images présents sur ce site ne sont pas libres de droits et ne peuvent pas être copiés et/ou utilisés sans l’accord de leurs auteurs respectifs.