description de Felimida krohni - Doris de Krohn
accueil

Felimida krohni (Vérany, 1846)

Doris de Krohn

Felimida krohni

Baie de Concarneau, France, 8 mètres, 2005, WBN

Description

Felimida krohni est un doridien qui mesure de 5 à 35 mm de long. Sa coloration est variable, le manteau est généralement bleu pastel avec un liseret jaune sur le pourtour. Il possède ordinairement une ligne centrale, plus ou moins régulière, de couleur jaune, qui s'étend de la tête jusqu'aux branchies, et deux lignes latérales également plus ou moins rompues qui partent des rhinophores et se rejoignent à l'arrière des branchies. De nombreuses ponctuations, blanches ou jaunes peuvent également orner le dessus du manteaux, mais les lignes ou les points peuvent être absents. Les rhinophores et les branchies sont de couleur violette.

Distribution

Felimida krohni est présent en Méditerranée et en Atlantique, du Cap Vert jusqu'aux Iles Britanniques.

Felimida krohni © Mer et littoral 2019

Image satellite: © Esri, DigitalGlobe, GeoEye, Earthstar Geographics, CNES/Airbus DS, USDA, USGS, AeroGRID, IGN, and the GIS User Community

Classification

Source : World Register of Marine Species


Biota (Monde)
Animalia (Règne)
Mollusca (Embranchement)
Gastropoda (Classe)
Heterobranchia (Sous-classe)
Euthyneura ()
Ringipleura ()
Nudipleura ()
Nudibranchia (Ordre)
Doridina (Sous-ordre)
Doridoidei ()
Chromodoridoidea (Super-famille)
Chromodorididae (Famille)
Chromodoridinae ()
Felimida (Genre)
Felimida krohni (Espèce)

Auteurs

Texte : Anne Bay-Nouailhat © 2005 - 2019.

Photographies : © Wilfried Bay-Nouailhat. Publiée(s) avec son aimable autorisation.
Sites internet et ouvrages de référence : Consulter la bibliographie

Comment citer cette page

Bay-Nouailhat A., juillet 2005, Description de Felimida krohni, [En ligne] http://mer-littoral.org/14/felimida-krohni.php, consultée le 21 octobre 2019.



Glossaire de la page

Rhinophores : organes olfactifs ayant l'allure de petites antennes et situées sur la tête.

Manteau : organe plat qui recouvre et secrète la coquille des Gasteropodes. Chez les nudibranches, la coquille a complètement disparu.